Wing foil: one wing, one board and one foil

Wing foil is a rather remarkable discipline that lies between windsurfing, kitesurfing and sup foil. In addition to being accessible, it does not require bulky equipment or large spaces. Moreover, wing-foilers are gradually invading surf and kite spots. They are attracting more and more people who want to discover foiling and go to new spots that were previously inaccessible to kitesurfing or surfing.

Qu'est ce que le wing foil ?

Le wingfoil est une toute nouvelle discipline dont tout le monde parle. Pour pratiquer, il suffit d'avoir une aile appelée wing que vous tenez via un wishbone ou des poignées. Cette wing est tenue par un leash au poignée si jamais vous venez à la lâcher. Sous les pieds, vous avez une planche de foil qui peut souvent s'utiliser pour plusieurs disciplines comme le sup foil, surf foil ou kite foil. Enfin, sous cette planche, vous avez le foil qui vous permet de décoller au dessus de l'eau. En fonction du poids, du niveau ou encore de la pratique, le foil aura certaines spécificités.

Comment apprendre le wing foil ?

Le wing foil se pratique idéalement dans les mers peu agitées. En effet, pendant les premiers essais, il est possible de tomber à plusieurs reprises. Les houles importantes feront qu’empirer la situation et de rendre l’expérience peu agréable. En outre, la pratique du wing foil nécessite un minimum de préparation, notamment pour la manipulation des matériels. N'hésitez pas au début de prendre la wing sur la sable ou alors en stand up paddle. Pour débuter, il est plus facile d’avoir une bonne brise, notamment entre 13 et 20 nœuds. Cette dernière permet de fournir la force nécessaire pour soulever la planche et la faire sortir facilement de l’eau. Par la suite vous pourrez diminuer la plage basse et augmenter la plage haute ! A noter que de plus en plus d'écoles s'ouvrent à la pratique du wing. N'hésitez pas à aller prendre quelques cours avant de vous lancer, l'apprentissage ne sera que plus rapide. N'hésitez pas à passer par une école de wing foil pour bien démarrer en wing foil !

Wing foil : comment démarrer sur l’eau ?

Pour débuter au wing foil, le départ reste le plus dur. Toutefois, avec les bonnes techniques et quelques séances, le démarrage se fera sans aucune difficulté. Tout comme la pratique du kitefoil ou windfoil au début, il est essentiel d’avoir d’excellents appuis au début grâce à une planche volumineuse. L’aile vous servira à prendre de la vitesse. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à réussir votre démarrage :

  • Se mettre à l’eau avec la wing et l’hydrofoil puis s’installer sur les genoux en restant au milieu de la planche ;
  • Commencer à se déplacer en gardant la wing en dehors de l’eau ;
  • Lever la jambe et chercher une bonne stabilité en tenant la wing en l’air avant de se mettre debout en  gardant une jambe au milieu de la planche et une autre jambe au niveau du mât ;
  • Pour gagner de la vitesse, n’hésitez pas à pomper avec votre wing pour commencer à faire décoller votre foil ;
Vous pourrez alors affiner votre technique pour que vos mouvements soient plus efficaces et moins fatiguant !

Quel wing foil choisir ?

La planche

Le choix de la planche est essentiel pour réussir à démarrer facilement en wing foil. Généralement, les planches utilisées pour la pratique du wing foil sont des planches de paddle ou de surf foil. Il existe toutefois quelques planches spécifiques au wingfoil. Pour bien choisir sa planche, il importe de tenir compte de plusieurs facteurs, à savoir votre programme de navigation, votre poids ainsi que votre niveau en wing foil.

Le choix de votre planche de wing foil dépendra en grande partie de votre poids. Si vous pratiquez du wing surf ou du sup foil, il est tout à fait possible d’opter pour le même volume pour votre planche de wing foil. En effet, le volume idéal d’une planche pour une personne qui pèse entre 50 et 70 kg est compris entre 70 et  95 litres. Il faut souvent compter +20/30 litres par rapport à son poids pour connaitre le volume de sa planche idéale en wing foil quand on souhaite commencer. Concernant les straps (qui permettent de maintenir les pieds), nous préconisons de commencer sans dans un premier temps.

Le foil

Tout comme pour la pratique du wakefoil, du windfoil ou encore du sup foil, le choix du foil est fondamental pour garantir les meilleures sensations. Ainsi, il est essentiel de tenir compte de la surface de l’aile avant et de la hauteur du mât. Pour débuter en wing foil, un mât aux alentours de 80 cm est idéal. Quant à l’aile, plus sa surface est grande, plus elle génère de portance pour permettre au pratiquant de se relever en toute faciliter. Quant au poids et aux matériaux du foil, il existe des foils en fibre de verre, en carbone et en aluminium.  Les foils en carbone sont les plus légers permettent d’assurer de meilleurs performances. Les foils peuvent être avec talon en platine pour rail double US (99% du marché maintenant) ou en deep tuttle pour boitier deep tuttle.

La wing

Le choix de la taille de wing va dépendre principalement de la plage d'utilisation que vous visez. Sachez qu'en tout cas, il vaut mieux augmenter sa surface d'aile avant de foil que d'augmenter la taille de votre wing pour du lightwind par exemple.

Vous pouvez retrouver nos packs complets wing foil et des conseils encore plus détaillés pour bien choisir votre pack wing foil.
Une fois proriétaire de votre wing, n'oubliez de bien l'entretenir.

Où faire du wing foil ?

Pour débuter le wing foil il vous faut une mer assez flat, afin d’éviter de tomber au démarrage à cause d’un petit clapot qui vient vous déstabiliser ! Niveau force de vent avec le matériel adapté, un 12 - 13 noeuds sera parfait. Il est tout à fait possible aussi d'y aller avec plus vent, il suffira d'ouvrir la wing pour lâcher un peu de puissance. Avec du vent inférieur à 10 noeuds, cela sera un peu plus compliqué car il faudra pomper pour partir en vol. Le pomping demande un peu de stabilité et donc un peu de maitrise aussi =)

For more information